Deprecated: Array and string offset access syntax with curly braces is deprecated in /usr/home/monarchist/www/monarchist/sites/all/modules/entity_translation/includes/translation.handler.inc on line 1764
La tournée royale 2014 | La Ligue monarchiste du Canada

Contacts Médias

Robert Finch
Président national, Hamilton, ON
905-912-0916
chairman@monarchist.ca

Canada atlantique

Barry MacKenzie
Coordonnateur régional de la Ligue: le Canada atlantique
506-454-9589
chairman@monarchistnb.ca

Nouvelle-Écosse

Aron Spidle, Président, section Halifax/SW Nova
902-404-7795
o.pastor@tncwireless.ca

I.P.É.

Mary Dunea, St Peter’s Bay
641-832-7806
msdunea@aol.com

Manitoba

Daniel Guenther, Winnipeg
204-509-4559
danielwguenther@gmail.com

Darcie von Axelstierna, Président, section Manitoba
204-775-5121
axelstierna@mymts.net

Peter St John
204-284-1089
hrtland@mts.net

Ontario

Cian Horrobin
Coordonnateur régional de la Ligue: Ontario
647-834-4549
gtamonarchist@gmail.com

Neil Macalasdair
Vice-président national, les jeunes Monarchistes, Toronto
905-705-5902
neilcanadianmacalasdair@hotmail.com

Justin Morin-Carpentier, Ottawa
613-668-0828
justmorin@sympatico.ca

Québec

Étienne Boisvert
Coordonnateur régional de la Ligue: Québec, Sherbrooke
819-347-7336
mr_greenwood@hotmail.com

L’ouest canadien

Keith Roy
Coordonnateur régional de la Ligue: l’ouest canadien, Vancouver
604-454-4219
homes@keithroy.com

Steven Uren, Calgary
Président national, les jeunes Monarchistes, Calgary
587-435-9201
uren.s@shaw.ca

La Ligue monarchiste du Canada se joint à tous les Canadiens et Canadiennes pour souhaiter la bienvenue au prince de Galles et à la duchesse de Cornouailles à l’occasion de leur retour chez eux qui commence la fin de semaine de la fête de la Reine, fête populaire qui souligne également l’anniversaire officiel de la reine du Canada.

Comme l’a fait remarquer le premier ministre du Canada, cette visite entame une période de cinq années de célébrations et de commémorations: le centenaire du déclenchement de la Grande Guerre et le 150e anniversaire de la Conférence de Charlottetown et de la Conférence de Québec qui ont mené à la création du Dominion du Canada. Les Canadiens et Canadiennes se réjouissent de recevoir la visite de Leurs Altesses Royales pour ces célébrations et celles des autres événements importants de l’histoire de notre pays.

FAQ

Combien de fois le prince des Galles est-il rentré au Canada?
C’est la 17e visite de Charles, excluant les escales pour se ravitailler en carburant. Il s’agit de sa troisième visite en compagnie de la duchesse de Cornouailles – le troisième retour chez eux du couple princier.
Pourquoi parle-t-on des visites royales comme des rentrées?
Le Canada est un royaume – un des 16 pays du Commonwealth dont la Reine est chef d’État et chef de nation. Les membres de la famille royale ne viennent pas au Canada en visiteurs distingués de pays étrangers à la façon du président Obama, du pape ou du roi Willem-Alexander des Pays-Bas. Plutôt, ils rentrent ici en tant que membres de notre famille nationale laquelle sert le Canada sans interruption depuis la Confédération et même avant. Il n’y a rien de mal dans l’expression tournée royale mais nous estimons qu’il est important de souligner le rôle spécial que jouent les membres de la famille royale au Canada ainsi que l’attachement particulier des Canadiens et Canadiennes à celle-ci.
Quel rôle le prince de Galles joue-t-il au Canada?
Charles n’a aucun rôle constitutionnel officiel au Canada. Cependant, l’heure venue, il succédera à sa mère, la reine Elizabeth II, en tant que monarque et assumera ses responsabilités comme roi du Canada. Il a bénéficié de toute une vie pour se préparer à ce poste: l’exemple éclatant d’une Reine bien-aimée, un esprit pratique et large qui sait faire siennes les préoccupations des Canadiens et Canadiennes, une connaissance des préoccupations des Canadiens et Canadiennes qu’il a approfondie au cours de décennies et, plus récemment, le développement des Œuvres de bienfaisance du prince de Galles au Canada. Il s’agit là d’un organisme-cadre, semblable au Prince’s Trust au Royaume-Uni, qui favorise bon nombre des intérêts du Prince dans le contexte canadien.
Camilla deviendra-t-elle reine un jour?
À l'époque du mariage du prince de Galles, Camilla prit le titre de duchesse de Cornouailles et il a été suggéré que, lors du couronnement de Charles, son titre deviendrait Princesse consort. Cependant, elle deviendrait, dans les faits, Reine consort à moins qu'une procédure juridique distincte et désagréable ne soit entreprise afin de l’empêcher de prendre ce titre. Compte tenu de l’intégrité sans faille de la duchesse qui a suscité beaucoup d'admiration au Canada comme en Grande-Bretagne ainsi que l’approbation enthousiaste de leur mariage par la Reine et les princes William et Harry, il semble très probable que Camilla se verra accorder le titre de Reine au moment de la prochaine ascension au Trône.
Quelle est la différence entre reine régente et reine consort?
Notre Reine actuelle, Elizabeth II, souveraine du Canada, occupe le trône dans son propre droit, et elle est la personnification de l'État canadien. Ainsi, elle règne en tant que monarque, ou Reine régente pour utiliser le terme juridique. Une reine consort, d'autre part, est l'épouse d'un roi régent. Elle a le titre de reine par courtoisie et en reconnaissance du support qu’elle offre au roi de nombreuses façons. Cependant, elle n'a aucun rôle juridique et n’exerce aucun pouvoir. Beaucoup de Canadiens se souviendront d'une Reine consort très aimée, la reine Elizabeth qui, lors du décès du roi George VI, est devenue mieux connue sous le nom de la Reine Mère. En temps de paix comme de guerre, feue la reine Elisabeth servit le Roi et ses royaumes avec grâce et dévotion. Toutefois, durant ce temps, elle était reine consort et non reine régente.
Certaines personnes tirent leurs révérences aux personnages royaux tandis que d'autres ne le font pas? Qui a raison?
Tout d'abord, il doit être clair que, comme le salut dans les Forces canadiennes, la révérence est une marque de respect à Sa Majesté la Reine ainsi qu’aux membres de la famille royale, représentants de l'accomplissement de la Souveraine à travers le monde. Dans notre entourage et notre famille, il y a une grande variété de salutations différentes. Certaines gens sont tactiles et rapides pour étreindre et embrasser. D'autres sont plus formels et réservés. Chacun fait ce qui lui semble naturel, il n’y a ni bonne ou mauvaise façon de saluer quelqu’un. C'est la même chose pour ce qui est de l’étiquette. La reine a clairement mentionné, il y a quelque temps, que toute obligation de porter révérence n’existe plus. Cependant, beaucoup de Canadiens choisissent de faire cette marque très spéciale d’affection et de dévouement en raison de leur grand respect pour la Reine comme Chef de notre Nation. Ce geste est comparable à celui de se tenir debout et de se découvrir durant l’hymne national, ou encore de pencher la tête en signe de respect devant un cercueil ou de s’incliner à l’église. Aucune loi n’exige un tel comportement, cependant, beaucoup choisissent de démontrer leur respect par ce geste.